Silent Hill fête ses 20 ans !

N’entendez-vous pas les sirènes sonner au-delà de l’épais brouillard hivernal qui vous entoure ? Elles annoncent le vingtième anniversaire du premier épisode de Silent Hill. Cette série phare (dans la nuit) a effectivement débuté le 31 janvier 1999 aux Etats-Unis, soit trois ans après la sortie de Resident Evil sur PlayStation. Le Survival-Horror conçu par Konami mettant en scène un père à la recherche de sa fille a développé avec brio l’horreur psychologique plutôt que de miser sur le suspense. À l’image de Dahlia souhaitant réunir les deux parties d’Alessa, Keiichiro Toyama a su rassembler les éléments nécessaires à la consécration de Silent Hill. Joyeux Harry-versaire !

Les chanceux qui étaient en âge de consommer des jeux vidéo à l’aube des années 2000 se rappellent forcément de la cinématique d’introduction de Silent Hill. Sous une magnifique musique composée par Akira Yamaoka, nous y découvrions l’histoire d’Harry Mason, le héros bien malgré lui de cette aventure. Au volant de sa voiture, le père conduit sa fille, Cheryl, lorsqu’il se fait doubler par une policière pilotant une moto. Quelques kilomètres plus loin, il découvre l’engin de la motarde sur le bas-côté. Un lugubre présage pour Harry, puisque le protagoniste va lui-même être victime d’un accident alors qu’il tente d’éviter de renverser une ombre se jetant sous ses roues. Lorsqu’il reprend ses esprits, le héros ne peut que constater l’absence de sa fille. Le jour s’est levé et la neige s’abat sur cette mystérieuse ville fantôme qui le retient prisonnier. Une bourgade désolée dans l’état du Maine dénommée Silent Hill.

Silent Hill fête ses 20 ans !

Ce premier épisode inscrit au fer rouge ses nombreuses différences avec les autres Survival-Horror de l’époque, Resident Evil en tête. L’histoire oscille régulièrement entre le cauchemar et la réalité, au gré des grognements des sirènes annonciatrices d’un changement de dimension où l’enfer envahit chaque ruelle. La neige laisse place aux cendres, le brouillard devient nuit, et le béton se transforme en grillage rouillé. Entre ces deux mondes qui collisionnent, la constante prend la forme de créatures démoniaques qu’il vaut mieux fuir. Silent Hill tient son aura de ses personnages travaillés, de son scénario complexe, et de ses thèmes dérangeants. Beaucoup de joueurs ont découvert la “terreur psychologique” grâce au titre de Konami dont les univers inspirent aux questionnements. David Lynch (Twin Peaks) et Adrian Lyne (l’Echelle de Jacob) sont souvent cités comme faisant partie des cinéastes ayant inspiré les développeurs de la future Team Silent.

Silent Hill fête ses 20 ans !

Silent Hill multiplie les détails inquiétants et les passages qui marquent. Au sein de cette bourgade littéralement coupée du monde (les routes sont détruites), une ambiance lourde se fait ressentir. Où sont passés tous les habitants ? Qui est cet Alessa dont les blessures ne guérissent pas ? L’épopée réserve des moments glaçants qui restent dans les mémoires, comme la séquence de l’école et ses petits fantômes (en version européenne), la vidéo de Cheryl implorant son père, ou encore la scène finale de Lisa Garland. C’est qu’il faut avoir l’esprit solide pour accepter les situations infernales subies par Harry et les quelques autres personnages rencontrés !

Silent Hill fête ses 20 ans !

Les mécaniques utilisées sont au final assez proches de celles des autres jeux du genre sortis à l’époque, pour le meilleur (de grandes zones à explorer) comme pour le pire (l’énigme du piano). Le joueur a pour mission d’explorer un Level Design labyrinthique à la recherche de clés ou d’éléments nécessaires à la résolution de puzzles. Silent Hill apporte néanmoins sa patte en ce qui concerne les mouvements de caméra. Les décors, en 3D temps réel contrairement à ceux de Resident Evil, permettent des travellings particulièrement osés. La radio qui grésille dès qu’un ennemi se trouve dans les parages est une des signatures les plus reconnaissables de la série. Enfin, les limitations techniques de la 32 bits de Sony ont été astucieusement contournées avec l’utilisation du brouillard, tandis que les textures manquant de netteté ont permis une large interprétation (est-ce de la rouille ? Du sang ? De la pourriture ?).

Silent Hill fête ses 20 ans !

Que l’on ait terminé l’aventure inconscient dans sa voiture (BAD -) ou au-dessus des nuages (UFO), Silent Hill a laissé une empreinte indélébile. Son succès mènera à un nouvel épisode en décembre 2001 avec Silent Hill 2, puis à un film en 2006. L’intrigue du téméraire Harry sera quant à elle revisitée dans Silent Hill : Shattered Memories en 2009, puis continuée, dans un certain sens, avec Silent Hill 3. Les événements qui se sont déroulés sept années avant l’arrivée des Mason à Silent Hill ont engendré une saga devenue très populaire auprès des amateurs d’horreur. Hasard du calendrier ou non, cela fait également sept ans que la série n’a pas connu un nouvel épisode canonique, Downpour ayant fermé la marche en 2012. Silent Hill est un jeu culte qui parle d’un culte, mais aussi d’horreur et d’amour. Joyeux anniversaire Silent Hill !

La Rédaction de congogameplay.com n’a pas participé à l’écriture de ce contenu sponsorisé par jeuxvideo.com .