Preview : Mortal Kombat 11 : Un retour fracassant pour le roi de la baston ?

A la surprise générale, NetherRealm Studios dévoilait Mortal Kombat 11 en janvier dernier et mettait KO l’assistance avec ce nouvel épisode placé sous les signes de l’innovation et de la continuité. Les amateurs de baston et d’hémoglobine se frottent déjà les mains et trépignent d’impatience à l’idée de poser un pied dans l’arène. Mais MK11 est-il à la hauteur de nos attentes ? Voici plusieurs éléments de réponse à quelques rounds d’une sortie prévue le 23 avril 2019.

Conditions de l’aperçuLors d’un Press Tour organisé par Warner dans les studios de NetherRealm basés à Chicago, Mortal Kombat 11 s’est laissé appréhender au cours d’une session de jeu de 2 heures durant laquelle nous avons découvert les modes Histoire et Tour ainsi que de nouveaux combattants (Johnny Cage et Cassie Cage). Les interviews de Dominic Cianciaolo (Story & Voice Over Director) et Steve Beran (Director of Art) ont ensuite conclu la journée.

Il était une fois…

Mortal Kombat 11 : Un retour fracassant pour le roi de la baston ?

… un jeu de baston narratif. Les productions de NetherRealm Studios se démarquent par leur désir brûlant de fusionner jeu de combat et mode Histoire digne d’intérêt, et Mortal Kombat 11 ne compte pas renier cet héritage. Le nouvel épisode de la franchise embrasse pleinement cet élan cinématographique. La campagne solo s’annonce riche en contenu et en rebondissements, et revisite les 26 années de la saga par le biais d’un twist scénaristique temporel. MK11 est la suite directe de MKX et poursuit pour ainsi dire l’histoire débutée en 2011. La décapitation de Shinnock par Dark Raiden à la fin du dernier épisode trouble les plans de Kronika, la gardienne du temps (et accessoirement la déesse la plus puissante de tout le lore), et de son fidèle serviteur Geras. Cette dernière décide donc de réécrire l’histoire et de réanimer le pauvre damné. Cet acte donne naissance à une chronologie alternative qui ne sera pas sans conséquences.

Mortal Kombat 11 : Un retour fracassant pour le roi de la baston ?

Les scénaristes cherchent donc à fondre en une timeline unique les événements marquants de la saga et pourraient être en passe d’y arriver. Les 30 premières minutes passées aux côtés de Cassie Cage promettent d’ores et déjà une aventure dense incarnée par les personnages iconiques de la série. 25 d’entre eux composent un roster généreux (hors DLC) qui devrait convenir aux fans de la première heure et aux néophytes. Car NetherRealm ne s’en cache pas. Mortal Kombat 11 est une excellente occasion de découvrir une franchise au ton toujours aussi décalé et irrévérencieux. Et les artistes n’ont pas fait les choses à moitié. La mise en scène épique transporte les joueurs dans le royaume d’Outre-Monde à grand renfort de cinématiques à la réalisation irréprochable.

Mortal Kombat 11 : Un retour fracassant pour le roi de la baston ?

Le mode Histoire s’articule ainsi autour d’un récit dense porté par une plume créative et ponctué de combats intenses. L’intégration de ces derniers n’est pas fait au chausse-pied. En effet, les transitions se veulent fluides en toutes circonstances. Les joueurs sautent dans l’arène suite à une séquence narrative pour botter le derrière d’un personnage iconique de la saga. Néanmoins, Mortal Kombat 11 semble copier la narration de ses aînés sans réellement innover. Le titre respecte simplement la suite logique cinématiques – combats… en espérant néanmoins être confronté à de réelles nouveautés au fil de l’aventure (actions contextuelles, scénario à embranchements…).

La tour du loot infernale

Mortal Kombat 11 : Un retour fracassant pour le roi de la baston ?

Incontournables des jeux modernes estampillés Mortal Kombat, les modes Tours accompagnent l’entrée en scène de MK11. Les férus de baston ont de quoi s’occuper en perspective. Seul les Tour du temps étaient disponibles lors de l’événement. Et soyez en sûrs, ces dernières mettront à l’épreuve vos aptitudes au combat par l’intermédiaire de défis mis à jour régulièrement à relever afin de débloquer toute sorte de collectibles. Les tours se résument certes à une succession de combats face à des adversaires toujours plus retors. Pourtant, la carotte de la personnalisation transforme ce concept répétitif en une chasse intense justifiée par l’appât du loot.

Mortal Kombat 11 : Un retour fracassant pour le roi de la baston ?

Le système de customisation est une nouvelle fois au centre de l’expérience et plaira à n’en pas douter aux fans désirant transformer leurs personnages favoris à l’envie. Ces options modifient non seulement l’apparence des combattants par l’intermédiaire des différents costumes, mais également leurs compétences via 3 équipements à sélectionner puis améliorer ainsi que des habiletés ajoutant de nouvelles attaques spéciales. La personnalisation a été simplifiée depuis Injustice 2 et ce n’est pas pour nous déplaire. Les artistes mettent l’accent sur l’aspect unique de chaque accoutrement et le rendu est à la hauteur. Les tenues 100% bariolés de Johnny Cage à elles seules valent le détour.

La tour du loot infernale

Mortal Kombat 11 : Un retour fracassant pour le roi de la baston ?

Incontournables des jeux modernes estampillés Mortal Kombat, les modes Tours accompagnent l’entrée en scène de MK11. Les férus de baston ont de quoi s’occuper en perspective. Seul les Tour du temps étaient disponibles lors de l’événement. Et soyez en sûrs, ces dernières mettront à l’épreuve vos aptitudes au combat par l’intermédiaire de défis mis à jour régulièrement à relever afin de débloquer toute sorte de collectibles. Les tours se résument certes à une succession de combats face à des adversaires toujours plus retors. Pourtant, la carotte de la personnalisation transforme ce concept répétitif en une chasse intense justifiée par l’appât du loot.

Mortal Kombat 11 : Un retour fracassant pour le roi de la baston ?

Le système de customisation est une nouvelle fois au centre de l’expérience et plaira à n’en pas douter aux fans désirant transformer leurs personnages favoris à l’envie. Ces options modifient non seulement l’apparence des combattants par l’intermédiaire des différents costumes, mais également leurs compétences via 3 équipements à sélectionner puis améliorer ainsi que des habiletés ajoutant de nouvelles attaques spéciales. La personnalisation a été simplifiée depuis Injustice 2 et ce n’est pas pour nous déplaire. Les artistes mettent l’accent sur l’aspect unique de chaque accoutrement et le rendu est à la hauteur. Les tenues 100% bariolés de Johnny Cage à elles seules valent le détour.

L’art du Kombat

Mortal Kombat 11 : Un retour fracassant pour le roi de la baston ?

« Il va y avoir du bloodsport. » Mortal Kombat 11 aiguise ses armes en prévision de l’affrontement à venir via un système de combat familier profitant de multiples innovations de gameplay. Première nouveauté, la course n’est plus qu’un lointain souvenir au profit d’un simple dash. Cependant, la véritable révolution se trouve dans la refonte totale du système de Super. La défense et l’attaque possèdent enfin leur jauge respective ce qui ajoute une dimension tactique non-négligeable au combat. Amplifier la puissance d’une attaque, lancer un contre dévastateur ou déclencher une capacité… les joueurs gagnent en réactivité et s’adaptent plus facilement à leurs opposants. Et le X-Ray emblématique des deux derniers épisodes laisse sa place à un Fatal Blow aux caractéristiques bien distinctes.

Mortal Kombat 11 : Un retour fracassant pour le roi de la baston ?

Cette attaque ultime, à déclencher une unique fois par match, est rendue disponible lorsque la barre de santé passe sous les 30%. Et cette initiative change l’aspect des affrontements en y ajoutant une dose d’incertitude et en garantissant aux joueurs une possibilité de revenir dans la partie de manière spectaculaire. Enfin, les incontournables Fatalités répondent à l’appel avec l’envie de surprendre, émerveiller et choquer l’auditoire. Chaque personnage fait parler sa créativité sous de multiples formes avec des attaques brutales débordantes d’imagination. Loin d’être un simple défouloir à la violence exacerbée, le titre de NetherRealm se dote d’un gameplay racé propice aux combats intenses et démontre un savoir-faire à la précision chirurgicale. Vieux briscards et rookies pourront assouvir leur passion pour la baston dans les meilleures conditions.

Une fatalité visuelle

Mortal Kombat 11 : Un retour fracassant pour le roi de la baston ?

Les premières images de Mortal Kombat 11 en janvier ont asséné une énorme claque à l’assistance et ce premier impact visuel se confirme semaine après semaine. MK11 n’est pas seulement beau, mais rend un vibrant hommage à un quart de siècle d’histoire vidéoludique. Le réalisme des graphismes télescope cette atmosphère sanglante et cartoon, marque de fabrique de la saga. Plus violent et spectaculaire que jamais, ce jeu de combat tente de mettre KO technique la concurrence avec une direction artistique Over The Top ainsi qu’un rendu plus vrai que nature des personnages et des 17 arènes promises. Les artistes de NetherRealm Studios poussent dans leurs retranchements les standards actuels et décochent un énorme uppercut qui décolle rétines et tympans.

Mortal Kombat 11 : Un retour fracassant pour le roi de la baston ?

Chaque personnage, chaque arène est modélisé et animé avec soin. Les protagonistes et leur doublure voix crèvent tout simplement l’écran. Mention spéciale à Ronda Rousey (ex-championne de l’organisation UFC) qui interprète Sonya Blade. De plus, l’exagération des impacts, les hectolitres de sang versés et la pluie d’effets visuels participent à cette ambiance décomplexée caractéristique de la franchise. L’hémoglobine coule à flot et les os se brisent lors de ralentis esthétiques pour notre plus grand plaisir non-coupable. Mortal Kombat 11 suinte l’irrévérence par tous ses pores et s’écrit en lettres de sang au rythme des attaques portées par un sound design accentuant cette impression de réalisme cartoonesque.

Nos impressionsMortal Kombat 11 est bien parti pour glaner le titre de digne héritier d’une série emblématique du jeu de combat. Ce nouvel épisode souhaite transcender son statut de simple suite. Graphismes ahurissants, gameplay innovant, contenu généreux, scénario audacieux, fan service… MK11 tente de s’émanciper sans pour autant renier ses nobles origines. L’intensité des combats et la violence qui en émane se sont données rendez-vous dans l’arène avec la ferme intention d’en découdre. « You’re next. »

Source : JeuxVideo.com