On fait le point sur… Crackdown 3 – solo, multijoueur, fonctionnalités…

Cela fait presque neuf années que les amateurs de Crackdown n’ont pas pu sauter sur les toits de buildings inédits à la recherche d’orbs. L’attente touche bientôt à sa fin, puisque les agents s’apprêtent à débarquer sur Xbox One et PC le 15 février 2019. Après la soirée romantique de la St Valentin, les joueurs amateurs de GTA-like pourront donc s’adonner à la destruction de sales types dans le but de « nettoyer » l’île de New Providence.

Dire que le développement de Crackdown 3 a été chaotique relève du doux euphémisme. Annoncé en clôture de l’E3 2014, Crackdown a subi quelques déconvenues qui ont engendré plusieurs reports. Développé un temps à la fois par Sumo Digital, Reagent Games, Cloudgine et Ruffian Games, le titre a perdu une de ses têtes pensantes en cours de production, puisque Dave Jones est parti suite au rachat de sa société Cloudgine par Epic Games. Sumo Digital a désormais sur ses épaules le poids de la réussite de ce projet annoncé il y a presque cinq ans. En attendant notre verdict, voici tout ce que nous savons sur Crackdown 3.

  • Crackdown 3 prend place sur une île baptisée New Providence dirigée par différents malfrats. Ce bout de terre flottant abrite le repère d’une étrange multinationale dénommée TerraNova Worldwide, dont les locaux sont bâtis autour d’un volcan qui vient de redevenir actif. Cette société exploite les ressources matérielles et humaines de la zone, et semble avoir un plan machiavélique à l’encontre de l’Agence.
  • Le joueur dispose de sauts, de double-sauts et de dash aériens pour se déplacer sur la carte. L’avatar ne perd pas de point de santé lors des chutes. Le titre dispose également d’un système de verrouillage des ennemis. Par conséquence, les combats ne reposent pas sur la visée mais plutôt sur la capacité à se déplacer et à improviser avec son environnement.
  • Des capacités spéciales sont au programme, et de nombreuses armes seront disponibles comme le fusil automatique, le fusil à pompe, le SMG ou encore le revolver. Le joueur devra jongler entre son arme principale et son arme secondaire. Du côté des armes secondaires, l’Osiris est capable de lancer des rafales de grenades permettant des tirs en cloche.
  • Joseph Staten travaille sur Crackdown 3 en tant que directeur créatif. Si ce nom ne vous dit rien, sachez qu’il a également travaillé sur ReCore, et qu’il était directeur des cinématiques et scénariste des trois premiers Halo.
  • La campagne sera jouable en coopération à deux.
  • L’acteur Terry Crews (Brooklyn Nine-Nine) sera un des agents jouables de l’aventure principale.
  • La campagne solo devrait durer entre 12 et 16 heures de jeu avant d’afficher son générique de fin. Sumo Digital a néanmoins avoué que certains de leurs testeurs avaient réussi à le terminer en moins de 3 heures.
  • Contrairement au multijoueur, la campagne ne proposera pas de bâtiments destructibles.
  • En multijoueur, Crackdown 3 utilise le cloud computing afin d’amener des destructions précises de buildings. Lors d’une démonstration à la GDC 2017, Microsoft est revenu sur cette technologie. Selon Joseph Cusimano, la solution utilisée qui gère la destruction grâce à des serveurs permet de garder un jeu fluide avec un framerate stable.
  • Crackdown 3 ne devrait pas avoir de mode Battle Royal. Il ne devrait pas non-plus avoir de microtransactions ou de lootboxes.
  • Le multijoueur permettra jusqu’à 10 agents de s’affronter, avec deux équipes de cinq participants.
  • Sur Xbox One X, le jeu devrait tourner en 4K et 60 images par seconde.

La Rédaction de congogameplay.com n’a pas participé à l’écriture de ce contenu sponsorisé par jeuxvideo.com .